ven. Fév 23rd, 2024
    Stellantis Lance une Initiative Innovante pour Transformer les Fourgonnettes à Essence en Véhicules Électriques

    Stellantis, l’entreprise automobile derrière des marques populaires telles que Peugeot, Citroën, Fiat et Opel, prévoit de lancer une initiative innovante qui permettra aux propriétaires de fourgonnettes à essence existantes de les convertir en véhicules électriques (VE). Ce projet pionnier vise à offrir une solution abordable aux petites entreprises, leur permettant d’adopter le transport durable sans avoir à investir dans des fourgonnettes électriques entièrement neuves.

    La société prévoit de lancer un kit de conversion électrique en 2024, spécialement conçu pour ses fourgonnettes de taille moyenne. Bien que l’accent soit initialement mis sur le marché européen, il n’est pas encore clair si Stellantis élargira cette initiative à d’autres régions. Les kits de conversion devraient être considérablement moins chers que l’achat d’une fourgonnette électrique neuve, ce qui en fait une option attrayante pour les entreprises qui souhaitent passer à l’électricité sans compromettre leurs finances.

    Bien que les détails spécifiques des prix n’aient pas encore été révélés, Peugeot, l’une des marques sous l’égide de Stellantis, a suggéré que les kits seraient vendus à moins de 20 000 € (33 527 A$). Bien que les spécifications exactes de la batterie restent inconnues, il est promis que les kits offriront une autonomie « crédible », même si elle pourrait ne pas être équivalente à celle des nouveaux véhicules utilitaires électriques de la société.

    Les kits de conversion seront principalement destinés aux fourgonnettes K0 de Stellantis, qui comprennent des modèles tels que le Peugeot Expert, le Citroën Jumpy, le Fiat Scudo et l’Opel/Vauxhall Vivaro. Ces fourgonnettes ont récemment été rénovées plutôt que totalement redessinées, ce qui garantit que les kits de conversion seront compatibles et éviteront l’obsolescence.

    Pour donner vie à ses efforts de conversion, Stellantis se concentrera initialement sur la France. Le gouvernement de ce pays européen offre des incitations significatives, telles que la prise en charge de 40 % du coût de la conversion jusqu’à un maximum de 10 000 € (16 755 A$). Cependant, les propriétaires de fourgonnettes devront s’engager à ne pas vendre leurs véhicules convertis pendant un an et à ne pas parcourir plus de 6 000 kilomètres après la conversion.

    Stellantis s’est également associé aux spécialistes français de la conversion, Qinomi, pour produire des prototypes de fourgonnettes avant leur commercialisation complète. Cette collaboration s’inscrit dans la vision plus large de l’entreprise d’une économie circulaire, axée sur les véhicules en seconde vie et le recyclage des pièces usagées. Stellantis vise à générer jusqu’à 2 000 millions d’euros (3,35 milliards A$) de revenus issus de son activité d’économie circulaire d’ici 2030.

    Bien que Stellantis dirige cette initiative de conversion électrique, son concurrent français Renault prend également des mesures similaires. Renault aurait également conclu un partenariat avec le spécialiste de la conversion Phoenix pour convertir sa gamme de fourgonnettes Master de plus de cinq ans. L’entreprise prévoit d’utiliser son usine de Flins près de Paris pour effectuer les conversions et mettre en place différentes pratiques durables.

    En résumé, l’introduction de kits de conversion électrique par Stellantis représente une opportunité révolutionnaire pour les entreprises de transformer leurs fourgonnettes à essence existantes en véhicules électriques, promouvant ainsi la durabilité et réduisant l’impact sur l’environnement.

    Questions fréquemment posées

    1. Combien coûteront les kits de conversion électrique ?
    Stellantis n’a pas encore révélé les détails spécifiques des prix, mais Peugeot a suggéré que les kits seraient vendus à moins de 20 000 € (33 527 A$).

    2. Quelle est la autonomie estimée des fourgonnettes converties ?
    Bien que la portée exacte soit inconnue, Stellantis affirme que les kits de conversion offriront une autonomie « crédible », bien qu’elle puisse être inférieure à celle de leurs nouvelles fourgonnettes électriques.

    3. Quelles fourgonnettes sont éligibles aux kits de conversion ?
    Les kits de conversion de Stellantis sont principalement conçus pour leurs fourgonnettes K0, qui comprennent des modèles tels que le Peugeot Expert, le Citroën Jumpy, le Fiat Scudo et l’Opel/Vauxhall Vivaro.

    4. Dans quel marché cette initiative sera-t-elle lancée initialement ?
    Le lancement initial des kits de conversion électrique se concentrera sur la France, où le gouvernement offre des incitations significatives pour couvrir une partie des coûts de conversion.

    5. Quelle est la vision de Stellantis pour l’économie circulaire ?
    Stellantis vise à générer jusqu’à 2 000 millions d’euros (3,35 milliards A$) de revenus d’ici 2030 grâce à son activité d’économie circulaire, qui implique des véhicules en seconde vie et le recyclage des pièces usagées.

    By